l-epee-de-verite,-tome-1---la-premiere-lecon-du-sorcier-867-120-200Longtemps que je n'avais pas écrit d'article sur un livre. Et pour cause, celui-là mesure pas moins de 1100 pages.

Pour ceux qui connaissent, il s'agit du livre qui a inspiré la regrettée série Legend of the Seeker.

Pour les amateurs du genre, c'est une histoire avec : un sorcier, un jeune homme courageux, une belle jeune fille forte et avec des pouvoirs mystérieux, un méchant, des dragons, et des tas de peuples et de mythes.

Oui, oui, c'est de la fantasy, et je dois dire que c'est le premier livre du genre que je lis. Il est assez fidèle, dans les grandes lignes (parce que bon, il y a quand même des tas de détails qui diffèrent), à la série, et j'ai donc été accrochée dès le début. Je savais à peu près à quoi m'attendre, et il faut bien avouer que le livre se lit relativement facilment.

Je ne le lis pas en anglais, par flemme, mais aussi par peur de ne pas tout comprendre (j'ai déjà eu du mal avec certains passages de Vampire Diaries... bon, c'était en livre audio, c'est vrai), mais la traduction a l'air d'être pas mal.

Pour l'histoire en elle-même, évidemment, pour moi, c'est du déja-vu, car pour l'instant, à la fin du premier tome, on arrive à la quasi fin de la première saison, donc pas de grande nouveauté pour moi. Si ce n'est que j'ai beaucoup aimé le passage où Richard est capturé par une Mord-Sith (de ravissantes jeunes femmes, sado-maso sur les bords, qui ont pour but de dresser comme un animal de compagnie des hommes, par la douleur), Denna. On le voti bien également dans la série, mais là, on a le passage décrit pendant une bonne centaine de pages, de l'intérieur.

Bref, des tas de détails et de passages sont bien plus évidents dans le livre, c'est normal, et j'ai hâte de pouvoir lire le second !